Au séminaire, deuxième étage, chambre 26... Le repaire du fauve.
Retenons notre respiration, et entrons.

Une odeur subtile, mélange d'encens liturgique froid et d'after-shave... non, pas d'after-shave... oui, du déo, du Scorpio Vertigo... j'en tremble.
Me voici au coeur de la place. Un rapide coup d'oeil, et soudain, mon sang se glace ! Voilà LA BÊTE !

Heureusement, elle a l'air occupée ! Profitons-en pour nous approcher subrepticement, en ne trébuchant pas dans la table de nuit, le fauteuil, le Famille Chrétienne ouvert à la dernière page ou le nounours abandonné négligemment dans un coin. Le pauvre. Vraiment, ce fauve n'a pas de coeur... J'en frémis...
Je réussis, au hasard d'un audacieux camouflage (je me suis déguisé en TOB, c'est-à-dire en Traduction Oecuménique de la Bible), à me glisser sur le profil gauche de l'animal, qui, ne se sentant pas observé, continue à vaquer à ses occupations, on ne peut plus étranges... Tout va bien, je commence à prendre confiance... Mon coeur bat : peut-être serai-je le premier à rapporter une preuve en images : la bestiole, contre toute attente, a l'air de... j'ose à peine le dire... de... TRAVAILLER ! Non, vraiment, qui l'eût cru ? Un scoop... si je rentre vivant.

Après quelques instants, mon coeur se met à battre la chamade : il semble que l'animal s'agite, qu'il a repéré quelque chose. Mon dos comme mon pantalon s'humidifient brutalement. De sueur, allons, évidemment, qu'allez-vous penser ? La chose semble avoir des interrogations métaphysiques (pour peu qu'elle en soit capable, ce dont je doute : on n'a jamais vu cette bestiole penser !) sur l'objet, qui ressemble, aussi incroyable cela puisse-t-il paraître, à - c'est impossible, et pourtant - un livre.

Pris d'un tremblement auprès duquel celui d'un épileptique ressemblerait à un doux frisson, je reste figé sur mes jambes, dont je me demande encore comment elles me portent tellement le coton me paraît une matière solide pour les qualifier...

Quand SOUDAIN !!!











Où suis-je ? Etait-ce un rêve ? Je ne sais pas... Je ne sais plus... Je veux oublier... LAISSEZ-MOI ! NOOOOOOOOOOOOOOON !

NOTA : rassurez-vous, l'appareil photo va bien, il se remet doucement... et pour vous prouver que le wookie ermite travaillait bien, voici une preuve :

Convaincus ?