Les aventures d'un séminariste...

... dont l'acteur/auteur ne prétend pas se prendre au sérieux, mais prétend pouvoir l'être...

Retour à la page de présentation du site

mercredi 30 janvier 2008

Que peut donc bien faire un séminariste de ses journées ?

Une jeune amie, dans un courriel, m'apostrophait il y a peu en ces termes : Raconte-moi ce que tu fais (si ce n'est pas indiscret de ma part), je n'ai quasiment aucune idée de ce que veut dire "être séminariste".
Non, ce n'est pas indiscret, Mathilde (nous l'appellerons Mathilde pour l'occasion), et puisque je suis sûr que tu n'es pas la seule à te poser cette question, je me permets de te répondre directement sur mon blog, sûr que cela profitera aussi à d'autres !

Lire la suite

mardi 29 janvier 2008

Un grand merci ! - Au boulot !

Un petit mot rapide pour remercier tous ceux qui m'ont porté ces derniers temps dans leur amitié et leur prière !
Le passage a été rude, je ne peux d'ailleurs pas forcément dire qu'il est passé définitivement (ça ne dépend pas que de moi), mais le Seigneur a été encore le plus fort et j'ai fini par avouer ma joyeuse défaite : oui, je suis à lui, et c'est tout mon bonheur !
Jeudi dernier, j'ai eu le "déclic" pour mon devoir de christologie, ce que j'ai exprimé dans la brève introduction de sa première partie que je suis actuellement en train de rédiger :
C’est une erreur que de vouloir montrer la vérité en se fondant sur des erreurs : il nous faut partir de la vérité pour aller à la vérité et pour en montrer la splendeur.
Je m'y attelle donc avec courage et quelques résultats déjà, sur ce beau sujet que je laisse à votre méditation : Qu'est-ce que l'union hypostatique ?

Maintenant, à l'assaut, au boulot ! Je compte encore et toujours sur votre prière, rendant grâce à Dieu des fruits qu'elle porte et portera encore ! Soyez sûrs que cette prière porte aussi des fruits pour vous, non pas à cause de ma prière, aussi fervente soit-elle, mais parce que le Seigneur est bon et qu'il nous exauce toute prière juste. Que Dieu vous bénisse !

lundi 28 janvier 2008

Prière de l'étudiant, by Saint Thomas d'Aquin.

En cette semaine de travail personnel, intercalée entre les deux semestres, je ne fais que passer, le temps de vous confier cette belle prière de Saint Thomas d'Aquin, docteur de l'Eglise, saint patron des universités et des lieux d'enseignement catholiques, dont nous célébrons la mémoire dans la liturgie d'aujourd'hui.

Créateur ineffable,
source de lumière et de sagesse,
daigne répandre sur mon intelligence un rayon de ta clarté,
chasse de moi les troubles ténèbres du péché et de l'ignorance.

Donne-moi la pénétration pour comprendre,
la capacité de retenir,
la méthode et la facilité pour apprendre,
l'aisance pour parler.

Engage le début,
conduis le progrès,
couronne la fin,
Toi qui, vrai Dieu et vrai homme,
vis et règne dans les siècles des siècles.

mardi 22 janvier 2008

Da quod jubes, jube quod vis (2).

J'ai posté hier un article contenant une prière...
Je le retire aujourd'hui, laissant juste la remarque que j'y avais ajoutée ce matin pour ceux qui l'auraient déjà lue. Il me semble que je n'aurais pas dû laisser "traîner" quelque chose qui relève de l'expérience personnelle, qui ne peut être comprise que quand on la vit soi-même. Ce texte pouvait donc - et cela a malheureusement été le cas - induire des inquiétudes ou des incompréhensions.
J'en demande pardon à ceux qui l'auraient lu sans pouvoir le comprendre totalement... dans la session sur le bouddhisme que je suis en train de suivre, on appelle ça une "parole sotte", qui n'est pas recevable par celui à qui on la donne...

Lire la suite

mercredi 9 janvier 2008

Petite piqûre de rappel !

J'estime qu'il est utile de faire un petit rappel d'une règle simple sur ce blog : une orthographe et une grammaire correctes y sont plus que bienvenues !
Comme je le rappelais pas plus tard qu'il y a deux heures à quelques amis, ce n'est pas la perfection que je vous demande, mais d'utiliser vos capacités à fond : si vous êtes une énorme brêle en orthographe et que vous n'avez jamais réussi à intégrer les règles d'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir, je ne vous tiendrai pas rigueur de deux fautes en cinq lignes, ou même plus, pourvu que je puisse déceler une réelle intention d'écriture correcte.
Mais, et ce sera le seul cas où vous me verrez écrire dans un style qui m'insupporte, ceci : "Wesh tro cool ton gueblo, ilma tro fè tripè, merki bocou!!! A o fèt, BôN AnNé é BoNnE SanT!!!:):):)", je ne le supporte tout simplement pas, et c'est banni ici, ne serait-ce que parce que ça va contre ma charte graphique ! Un commentaire ainsi rédigé sera donc gentiment - mais fermement - reformaté et corrigé, voire simplement supprimé. (En plus, je ne vous raconte pas le code HTML que ça donne !)
Merci de votre compréhension !

lundi 7 janvier 2008

Une nouvelle citation, pour bien commencer l'année !

Et, une fois n'est pas coutume, elle me vient de l'Abbé Pierre :
"On n'est pas libre d'aimer ou de ne pas aimer, on est libre pour aimer."
Un beau programme pour l'année qui commence ! Courage !

Ebauche d'une théorie scientifique et philosophique sur la propagation des Pères Noël en milieu urbain ou rural...

Suite à une discussion palpitante autant que hautement philosophique sur le blog d'une amie - http://pas-plop.skyrock.com pour ne pas le citer -, je ne résiste pas à publier ici une théorie que je viens d'élaborer à l'instant même sur la question de la naissance et de la multiplication des Pères Noëls dans nos contrées. Ne me remerciez pas, c'est tout naturel, et si ça peut aider l'humanité, aujourd'hui au bord du gouffre, à faire un grand pas en avant, je ne résiste pas...

Lire la suite

dimanche 6 janvier 2008

Création d'une nouvelle catégorie !

Certains articles ne rentrant décidément pas dans la catégorie Coups de gueule ! pas plus que dans aucune autre, je me décide en ce jour à en ouvrir une nouvelle, dont l'intitulé sera tout simplement Articles divers et avariés.
Vous aurez bien sûr admiré la grande finesse du jeu de mots...


mardi 1 janvier 2008

Ebauche d'analyse sociologique comparative entre deux soirées...

Il se trouve que, dernièrement, j'ai participé à deux soirées le même soir, et que les différences m'ont sauté à la figure de manière tellement évidente que je ne puis m'empêcher d'en tirer quelques conclusions qui, je l'espère, pourront ouvrir à une réflexion fructueuse pour les quelques courageux qui iront jusqu'au bout après n'avoir pas été rebuté par le titre et ce chapeau quelque peu pompeux.
Je tiens à préciser que je respecte profondément - pour ne pas dire que je les aime - toutes les personnes que j'ai pu rencontrer ou seulement croiser dans ces deux soirées. Mon but n'est nullement de blesser qui que ce soit, mais d'éveiller peut-être quelques questions qui pourront même s'exprimer à loisir dans les commentaires si ceux qui se les posent le souhaitent !

Lire la suite

Dire que dans 366 jours, l'année 2008 sera déjà finie !

... et certains osent la souhaiter bonne ?

Lire la suite