Les aventures d'un séminariste...

... dont l'acteur/auteur ne prétend pas se prendre au sérieux, mais prétend pouvoir l'être...

Retour à la page de présentation du site

samedi 30 janvier 2010

Fin du premier semestre...


... pour tout le monde (ici, en tous cas), mais pas pour moi !
Car moi, durant ces "vacances", je travaille, figurez-vous !

Lire la suite

jeudi 14 janvier 2010

Bon temps ordinaire 2010 !




Avec la fin du temps de Noël, qui se conclut par la fête du Baptême du Christ, s'ouvre un nouveau temps liturgique, appelé ordinaire.
Le temps ordinaire n'est ni le temps de l'Avent, ni le temps de Noël, ni le temps du Carême, ni le temps de Pâques. Il n'est pas pour autant un temps banal : on y célèbre un nombre certain de grandes et belles fêtes liturgique (qu'il me soit permis de citer seulement, parmi tant d'autres, les solennités du Corps et du Sang du Seigneur, anciennement appelée Fête-Dieu, des saints Pierre et Paul - que j'aime bien, puisqu'elle ajoute chaque fois une année à ma vie, et plus tard à ma vie sacerdotale -, de l'Assomption, le 15 août, ou du Christ-Roi, qui clôture l'année liturgique commencée au début de l'Avent).

Certains l'appellent le temps de l'Église, et ce n'est pas faux : c'est finalement, après le temps où nous avons célébré l'attente et la naissance du Messie, et après le temps où nous avons célébré sa mort et sa résurrection suivies de son Ascension et de la descente de l'Esprit-Saint sur l'Église naissante à la Pentecôte, le temps où l'Église grandit et attend le retour du Christ dans la gloire, que nous proclamons particulièrement le dimanche du Christ Roi de l'Univers, au trente-quatrième dimanche du temps... de l'Église ?
Un temps de joies, de progression, de croissance, d'approfondissement de ce mystère d'un Dieu Un et Trois, Dieu unique et communion d'amour des trois Personnes divines, le Père, le Fils et l'Esprit-Saint, qui nous invitent à entrer dans cette communion de vie et d'amour pour l'éternité. Un temps aussi de peines, de régressions parfois, de difficultés, d'erreurs corrigées... qui font partie du mystère de l'Église invitée à être l'image et le lieu sur terre de cette communion divine de vie et d'amour... et on voit qu'il y a encore du pain sur la planche, à se laisser travailler par la puissance de Dieu pour lui ressembler toujours plus !

Ainsi, je vous souhaite à tous, chacun à votre place dans l'Église et dans l'Humanité appelée à y entrer tout entière, parce qu'appelée à entrer tout entière dans la vie divine, d'avancer sur ce chemin vers le Seigneur et avec lui, jusqu'au jour où le Seigneur nous appellera à la grande rencontre qui récapitulera toute notre vie ! Qu'à la fin de ce temps ordinaire, le Seigneur vous trouve plus proche de lui qu'au début. Soyez sûrs qu'il vous accompagne chaque jour sur ce chemin.

Courage, qu'il vous comble de ses bénédictions et vous garde chaque jour dans sa paix et sa joie !

Le Baptême du Christ,
par Le Greco.