Les aventures d'un séminariste...

... dont l'acteur/auteur ne prétend pas se prendre au sérieux, mais prétend pouvoir l'être...

Retour à la page de présentation du site

samedi 24 avril 2010

Y a des jours comme ça...


... ou comment allergie (pu...rée de printemps !) et décret de la justification du concile de Trente* se mettent de la partie pour me pourrir mon samedi matin à la paroisse. Pas moyen d'avancer cette ¤%@#&$ de thèse sur le péché originel et la justification... C'est simple, ça m'embête. J'ai l'impression de connaître par cœur et de n'avoir plus rien à découvrir sur le sujet (et, Dieu ! que c'est faux... enfin, j'espère !). Autant la thèse précédente, qui m'a bien pris trois semaines, sur la différence entre conscience droite et conscience créative** m'a passionné et pris la tête tellement c'est subtil, profond... bon, surtout nouveau : je n'avais pas vraiment encore bossé le sujet, autant là... péché originel et justification... voilà, quoi. Je connais ça depuis que je suis gamin. Comment ? Je le suis toujours ? Oui, mais depuis longtemps. Mauvaise foi ? MOI ? Allons... bon, d'accord.
Bref, pas fini cette thèse que je voulais rendre hier - il faut dire que je n'ai pas annoncé cette intention à mon professeur, ce qui n'aide pas : chose non promise, chose non due ! Et il va encore falloir s'y remettre lundi matin. Ch... cela m'embête fortement.
Heureusement qu'il y a eu la première rencontre de ma seconde session de préparation au mariage hier soir, et qu'il y a la seconde demain toute la journée ! Chouette !


* Je n'ai pas dit - jamais - allergie au concile de Trente ! :)
** Vous ne savez pas de quoi je parle ? Vous n'avez plus qu'à lire Veritatis Splendor, lettre encyclique de Jean-Paul II du 6 août 1993 sur la morale fondamentale, aux numéros 54 à 64, et prendre un Doliprane ensuite, heureux d'en savoir plus... ^^ ***
*** Allons bon, c'est quoi cette nouvelle mode de mettre des astérisques partout ?

mercredi 21 avril 2010

Pédophilie et "liberté" sexuelle : stop à l'hypocrisie !


Commençons par demander pardon à nos chers lecteurs (d'autant plus chers qu'ils semblent désormais aussi peu nombreux que le nombre d'articles à lire ici) d'aborder ici un thème dont ils doivent être saturés ces derniers temps... et encore, je ne parle pas ici directement des prêtres, mais vous ferez certainement le lien : je suis séminariste, figurez-vous !
Si je me permets de l'aborder, ce n'est pourtant pas d'abord pour demander pardon : je ne suis pas pédophile, qu'on se le dise ! Non, mais pour demander un peu de justice à notre chère société, en lui montrant une de ses contradictions dont d'aucuns diront qu'elles sont malheureusement nombreuses. J'en pointerai une seule, et elle est dans le titre.


Lire la suite

dimanche 4 avril 2010

Alléluia ! Christ est ressuscité !


Il est vraiment ressuscité !

Lire la suite