Les aventures d'un séminariste...

... dont l'acteur/auteur ne prétend pas se prendre au sérieux, mais prétend pouvoir l'être...

Retour à la page de présentation du site

mardi 28 septembre 2010

Fin !


Cette fois-ci, concluons !
Ce blog reste en ligne, tel qu'il est. Les commentaires sont même laissés ouverts pour un temps... Mais "les aventures d'un séminariste" sont bien finies, et ce sont désormais "les aventures d'un diacre" - et un jour, je l'espère, d'un prêtre - qui sont ouvertes. Vous pourrez désormais les trouver ici : http://ab.aventures.free.fr et, qui sait ? y participer comme vous avez participé à celles du séminariste ces dernières belles années ?
À tout de suite pour de nouvelles aventures !

mardi 14 septembre 2010

Fin ?


L'auteur/acteur de ce blog n'aimant pas beaucoup les situations en suspens (ce qu'il vit par ailleurs actuellement un peu en paroisse, ce qui lui laisse le temps d'en résoudre d'autres), il se pose la question...

Lire la suite

vendredi 2 juillet 2010

Photos de l'ordination diaconale...


Avant de partir ce soir pour une semaine de stage d'approfondissement BAFA, quelques photos, sans commentaires parce qu'il n'y en a pas besoin...

Lire la suite

lundi 28 juin 2010

Diacre.


Pour l'éternité.
Je n'ai pas encore réalisé, à vrai dire : il faut le temps que la prise de conscience de l'imposition des mains passe des cheveux au cerveau ! En revanche, elle a déjà atteint le plein coeur. Quant à la grâce elle-même, elle a pris tout le bonhomme, en douceur et pour toujours.

Je rentre ce soir à la paroisse, et je vois, dans le parc qui entoure le presbytère, des lueurs dans la nuit : deux téléphones portables qui discutent. Je m'approche : deux gars d'une trentaine d'année, dont un barbu, en djellaba. Je les salue... échange très (mais très !) sympa, avec une exclamation en découvrant qu'il y avait "enfin" des jeunes prêtres à la paroisse cette année... je ne suis pas sûr qu'ils aient pigé la différence entre diacre et prêtre, mais leurs félicitations m'ont fait chaud au coeur. Étonnant...
... mais que des frères musulmans (sans jeu de mot foireux) me félicitent si chaleureusement ne me fait pas oublier tous les visages croisés aujourd'hui, la générosité époustouflante de certains, la joie de tous, l'affection dont j'ai été entouré, les témoignages de prière de beaucoup, la rencontre avec Clémence, ma marraine de Mission Thérésienne qui prie pour moi depuis 6 ans en ne connaissant que mon prénom, cette si belle célébration, avec mes parents, mes frères et mes amis si z'émus et le regard de mon évêque... ça, les mecs z'et les filles, c'est quelque chose qu'on n'oublie pas dans sa vie : le regard de son évêque le jour de son ordination, sa joie, son émotion, sa fierté... la confiance qu'il nous fait. Que Dieu nous fait.
Merci Seigneur, gloire à toi ! Donne-nous la grâce d'exercer le ministère pour lequel tu nous as choisis de manière à te rendre gloire chaque jour de notre vie. Et vous, mes frères et soeurs qui me lisez ici, priez pour moi, pour nous, pour tous ceux qui ont été ordonnés diacres et prêtres aujourd'hui et ces derniers jours ! Vous avez besoin de nous, certes, mais nous aussi avons besoin de vous !

Après quelques photos, dès que j'en aurai, ce blog prendra fin et restera en l'état.

"Les aventures d'un diacre" continuent sur mon nouveau blog : http://ab.aventures.free.fr. En attendant un titre peut-être plus original... ;)

vendredi 25 juin 2010

Partir, c'est mourir un peu - Une fin et un nouveau départ !


Deux titres, deux sujets !

Lire la suite

lundi 14 juin 2010

Rome : prière, pélerinage, joie, retrouvailles - Retraite : prière, silence, joie, combat...


Très belle conclusion de l'année sacerdotale à Rome la semaine dernière. Avec tout ce qu'il y a dans le titre, et tout ce qui n'y est pas aussi : les gelati, Rome le soir, tout ça. Heureux malgré les 32 heures de car aller-retour qui me laissent KO.

Entrée en retraite d'ici quelques minutes, jusqu'à samedi soir. Avec tout ce qu'il y a dans le titre, et sans doute beaucoup d'autres choses aussi qui resteront dans mon coeur et dans le Coeur de Dieu. Je me confie à votre prière, avec la promesse de prier pour tous ceux qui prient pour moi et pour tous ceux qui sont confiés à ma prière. J'en oublie certainement, mais pas Jésus !
Grande union de prière avec tous ceux qui le voudront bien !

vendredi 4 juin 2010

Joie !


C'est fini ! Et tout commence...

Lire la suite

lundi 31 mai 2010

Rhââaââaaaaa purée !


Avec ce titre d'une distinction rare et d'une élégance consommée, mes chers lecteurs auront deviné que tout va bien, que j'aborde sereinement ma dernière semaine avant l'examen final, tout ça.
Ou pas.
Coup de fil ce matin au professeur qui me corrige ma thèse sur le mariage (la dernière à valider !) : "Je suis désolé de vous dire ça au moment où vous voulez tout boucler, mais... la moitié de votre thèse est hors-sujet ! Ce n'est pas faux, mais hors-sujet. Ce n'est pas une thèse de sacramentaire que je vous demande, c'est une thèse de morale !".
Même pas mal.
Je voulais boucler ce matin, c'est mort.
Bon, une bonne nouvelle quand même, reçue alors que j'allais pleurer dans le bureau de mon tuteur : je dois rendre mes thèses quarante-huit heures à l'avance, et non pas une semaine à l'avance. J'étais en retard, je suis encore en avance. M'enfin, zut, quoi, j'en ai marre, je veux boucler !
J'y retourne. Purée de thèses.

Allez, pour une fois, je le demande : un petit mot de votre part me fera grand plaisir. Allez, soyez sympas. Allez, quoi.

mercredi 19 mai 2010

Dernière ligne droite...


Dans une quinzaine de jours, je devrais passer l'examen final de morale. Il me reste à ce jour une thèse à peine commencée, une en cours de correction, et une à revoir. C'est jouable.
Je suis crevé, avec un mal de tête tenace causé par un vent à décorner les chèvres ces derniers jours, et un mal de ventre qui me prend sans raison particulière connue. Je dors très mal la nuit, mais mes matinées sont souvent plus qu'écourtées : "Allez, un petit quart d'heure de sieste !" qui se transforme souvent en une matinée de sommeil. De plomb. Celui que j'aimerais avoir la nuit au lieu de ces rêves complètement stupides. "Alleeeeeeeez, raconte ! - Non." Bon ben non.

Alors, si vous le voulez bien, chers amis lecteurs et amies lectrices, je vous demande la grâce de me porter un petit peu (plus) dans votre prière le mois qui vient : outre l'examen que j'espère passer la première semaine de juin, nous allons à Rome pour la clôture de l'année sacerdotale la deuxième semaine ("Barbiconi, à nous deux !" :) ), et je fais ma retraite diaconale la troisième semaine, en solitude, tranquille. La dernière semaine sera consacrée à mon retour de ce pays lointain jusque dans mon beau-diocèse-que-j'aime-à-la-folie-et-où-j'aimerais-déjà-être-rentré (je déteste les "fins de"... fins de séjours, fins d'années, fin de vacances, fins de... bref, quand on a envie de passer à la suite, en somme) pour me préparer à l'ordination. C'est que ça fait finalement plein de petites choses à faire ! :)

Merci pour votre prière et votre amitié !

mercredi 5 mai 2010

Appel au diaconat.


Maintenant que ma famille et mes amis le savent et que c'est officiel dans mon diocèse, je peux vous partager ma grande joie d'être appelé par mon évêque au diaconat. Je serai donc ordonné diacre le 27 juin à la cathédrale de mon diocèse, avec plusieurs autres de mes frères séminaristes.
Pour des questions de discrétion, je ne donne pas plus de précisions, mais si vous en voulez personnellement, vous pouvez toujours me mettre un commentaire avec votre adresse e-mail, et je vous enverrai cela !

D'un point de vue purement pratique, je cherche comment ce blog va survivre à cet événement qui va le toucher dans son titre et certainement dans son contenu, d'autant plus qu'un an plus tard, je l'espère, je ne serai plus seulement diacre, mais aussi prêtre... comme quoi tout arrive, hein ! ;)
L'autre point de vue pratique, c'est que mes thèses de morale rencontrent une concurrence, faible mais réelle : la préparation de l'ordination ! Plus vite je serai débarrassé de cet ultime examen, plus vite je pourrai me préparer exclusivement à cette grande rencontre avec le Seigneur... mais il ne s'agit pas de bâcler pour autant ce travail (très) important qui couronne mes cinq ans d'études au séminaire. Trouver l'équilibre en luttant contre le ras-le-bol à la dixième thèse de l'année et en me motivant pour finir au plus vite, mais en faisant les choses bien et à fond, c'est un peu funambulistique pour moi ces jours-ci.

Je me confie donc à votre prière et ne vous oublie pas dans la mienne... au moins ceux qui se manifestent ! Pour les autres, le Seigneur sait tout et vous englobe certainement, d'une manière ou d'une autre, dans ma prière !

Deo gratias !